L'interview du mois : Françoise Casaubieilh et Pierre Coulomb, producteurs locaux

Novembre 2013

Vignerons et propriétaires du domaine Guirardel, à Monein, Françoise Casaubieilh et Pierre Coulomb participent aux marchés de producteurs de pays depuis leur création. Au milieu des vignes, sur les hauteurs de Monein, ils répondent à nos questions.

D’où viennent les marchés de producteurs ?

Ces marchés festifs sont nés en Dordogne il y a une quinzaine d’années. Avec fanny Ferrand, agricultrice à Castetis nous avons importé  le concept il y a 5 ans en béarn.  
Pour organiser le premier marché, il nous a fallu donner un cadre à notre démarche. Par exemple, nous avons passé des heures à définir ce qu’était un producteur fermier car il n’existait pas de définition dans le dictionnaire. Ensuite, nous avons décidé de privilégier les producteurs qui ont besoin de ce type de marchés pour vivre. Nous avons aussi instauré un critère de taille de l’exploitation en partant du principe qu’une PME a plus de moyens qu’une exploitation fermière. Elle a de ce fait accès à d’autres réseaux de distribution.
Une fois le cahier des charges rédigé, nous avons travaillé avec la chambre d’agriculture, les communes, les communautés de communes et les producteurs.

Cinq ans après l’organisation du premier marché, quel est le bilan ?

C’est un gros succès ! Producteurs et consommateurs sont ravis. Les gens viennent partager un moment festif. Tout le monde discute avec tout le monde. Ce n’est pas un lieu de vente puisque tout est consommé sur place à 90%. Nous avons remarqué que les gens en profitent pour faire leur repas de quartier ou entre amis ; ça devient un rendez-vous convivial que même le mauvais temps n’arrive pas à gâcher !
Cette année, une vingtaine de producteurs ont participé. A titre de comparaison, en 2010, lors du premier marché organisé à Orthez, ils étaient 5 à 6 producteurs.

Quelle est la recette de ce succès ?

Pour chaque marché, nous sélectionnons une quinzaine de producteurs de façon à pouvoir élaborer des menus équilibrés : entrée, plat, dessert. On part du principe que tous les producteurs qui participent aux marchés correspondent à nos critères de qualité donc dans la mesure du possible, ces producteurs sont choisis en fonction du lieu où ils produisent. Par exemple sur le territoire de la CCL, nous évitons de faire venir des producteurs de fromages issus de la vallée d’ossau alors que nous en avons d’excellents ici. Ce principe ne lèse personne car en fin de saison les participations sont très équilibrées. Chaque producteur fait en moyenne de 4 à 5 marchés pendant la saison.

Quelle est la force du territoire ?

Le département des Pyrénées-Atlantiques est le département de France qui compte le plus grand nombre de producteurs fermiers installés et de points de vente directs au sein des installations.
Contrairement à d’autres régions qui sont contraintes de faire appel à des producteurs géographiquement éloignés pour proposer une offre variée, tous les producteurs sont présents sur notre territoire.

 

Contact : 05 59 21 31 48 – jurancon(at)domaine-guirardel.frwww.domaine-guirardel.fr

 

Les autres interviews

01.11.2013
partager sur facebook partager sur twitter envoyer à un ami Imprimer Plus