L'interview du mois : Patrice Manuel, chargé de projet pour Lacq Odyssée

Le 12 décembre 2013, la Communauté de communes de Lacq (CCL) organise dans ses locaux une rencontre entre les viticulteurs et les acteurs qui travaillent au développement économique du Jurançon (Association La Route des Vins, communautés de communes, conseil général, office et comité départemental du tourisme, CCI, etc.). Patrice Manuel, chargé de projet pour Lacq Odyssée, et en charge de la création d’un observatoire Vin de Jurançon sur le territoire, répond à nos questions.

Qu’est-ce qui a motivé la réalisation de ce colloque ?

La volonté de la CCL est d’accompagner le développement de la filière du vin de Jurançon sur l’ensemble de l’AOC. Le colloque fait partie des actions mises en place.
Aujourd’hui, 65% de la production du vin de Jurançon provient du territoire de la CCL et environ 65% du vignoble s’y trouve.
Les professionnels de la vigne ont souhaité que cet accompagnement soit réalisé sur l’ensemble de l’AOC qui se répartit également sur les 5 autres intercommunalités de Pau, Oloron, Miey de Béarn, Gave et coteaux et Pays de Nay.
Ce colloque existe par la volonté d’une action concertée entre toutes ces collectivités territoriales, le conseil général, la CCI, l’Institut National de l’Origine et de la Qualité (INAO), France Agrimer, les offices du tourisme, la chambre d’agriculture et surtout les professionnels. Ces derniers, vignerons et viticulteurs sont au centre de l’action.

Y a-t-il un lien avec l’observatoire du vin de Jurançon ?

Le colloque est une étape dans la création de l’observatoire. La CCL a voulu d’abord mieux connaitre l’activité de ce domaine économique pour que son accompagnement soit le plus efficace et le plus pertinent possible. C’est ainsi qu’aujourd’hui elle a une vision plus ajustée de cette activité. Ceci a été possible avec une très forte participation des professionnels.
Les vignerons indépendants et certains viticulteurs ont voulu que cet outil couvre l’ensemble de l’AOC. C’est pour cette raison que la CCL a invité l’ensemble des partenaires qui agissent directement ou indirectement dans ce domaine à participer à la création de cet outil. La plupart d’entre eux ont répondu favorablement, en particulier les domaines viticoles et les 5 intercommunalités.

Quelles actions ont été entreprises à ce jour pour valoriser la filière viticole ?

De nombreuses. La CCL a soutenu le développement de la cave de Gan avec une aide à l’investissement de 300.000 euros. Elle a organisé une manifestation de promotion de vin de Jurançon en 2012 appelé Manseng’phonie.
D’autre part, elle a créé un fonds d’aide aux jeunes agriculteurs qui souhaitent acheter un logiciel de gestion de leur activité. Il s’élève à 10 000 €.
Un fonds d’investissement de 40 000 €  a été consacré aux besoins collectifs d’équipement des vignerons.
La CCL, via l’observatoire, met à disposition des données chiffrées permettant aux professionnels d’avoir une vision plus précise de l’activité de cette filière. Elle les aide également à accueillir des délégations étrangères intéressées par le vin de Jurançon.
Pour leur part, les offices du tourisme travaillent actuellement à l’élaboration d’une carte du vignoble à destination des touristes.

Contact : Catherine Costemale - Tél : 05 59 60 73 56 - c-costemale-lacoste(at)cc-lacq.fr

Les autres interviews

07.11.2013
partager sur facebook partager sur twitter envoyer à un ami Imprimer Plus