Chemstart’up à Lacq, entièrement dédié à la recherche et l’innovation

Il est des succès qui ne souffrent pas la controverse. Celui de Chemstart’up est de cela. 4 ans après sa création, l’Hôtel d’entreprises est déjà trop petit.

Le 13 octobre 2015, Pierre Nergararian, Président du GIP Chemparc, gestionnaire du site, recevait Alain Rousset, le Président de la Région Aquitaine, Bernard Dupont, conseiller départemental et le Président de la CCLO Jacques Cassiau-Haurie accompagné de plusieurs élus du territoire, pour une visite officielle des lieux.

Les 8 modules, composés chacun d’un laboratoire, d’un hall pilote et de bureaux sont aujourd’hui occupés par 4 sociétés : BGH, M2I, SCE France et PIC (laboratoire commun de recherche entre le CNRS et l’Ecole Supérieure de Physique et Chimie Industrielle de la ville de Paris, l’Université Pierre et Marie Curie de Paris, et Total.)

« Osez ! Ce sont de vos recherches que sortiront les innovations de demain » a lancé Pierre Nergararian à l’adresse des chercheurs du site. En écho à cet encouragement, Jacques Cassiau-Haurie mise « sur cette plateforme de recherche industrielle appliquée et de transfert technologique pour des débouchés sur l’emploi et le développement  économique du territoire », tandis que le Président Rousset rappelait que « l’on ne prépare pas l’avenir en regardant derrière soit. Il faut anticiper ». En 2011, au lancement du projet, c’est exactement ce qu’on fait la CCLO et le GIP Chemparc. 

13.10.2015
partager sur facebook partager sur twitter envoyer à un ami Imprimer Plus