Nuisances olfactives : la CCLO et l’ASL Induslacq vous informent

Le 19 octobre, la CCLO vous informait sur la situation liée aux nuisances sur le bassin de Lacq. Toujours dans un souci de transparence, elle vous transmet aujourd’hui la lettre n°2 de l’Association Syndicale Libre (ASL) Induslacq adressée au mois d'octobre aux habitants d’Abidos et de Lacq.

D’autre part, une forte odeur associée à celle du gaz a été perceptible du vendredi 30 octobre au lundi 2 novembre sur la plateforme Induslacq et ses communes avoisinantes. Cet évènement n’a aucun lien avec les nuisances signalées depuis le mois de juillet ; ces désagréments, certes forts odorants, ne présentent aucun caractère toxique.

L’incident s’est produit au niveau de la station de traitement des eaux de la plateforme. Les investigations menées ont conduit à confirmer l’origine de cette odeur tenace. Il s’agit du composé servant à odoriser le gaz de ville  qui a été identifié dans un effluent liquide livré le vendredi 30 octobre et injecté durant le week-end sur la station de traitement des eaux biodégradables de la plateforme.

Par le biais d’un courrier, l’ASL Induslacq a informé les habitants sur la nature ces odeurs et les services de l’Etat chargés du suivi et du contrôle des industriels (DREAL). Les industriels de la plateforme Induslacq ont par ailleurs adressé un point de situation aux mairies environnantes. « Ils renouvellent leurs excuses aux élus et aux habitants ayant été affectés par ces désagréments » précise l’association dans son courrier.

No matching tab handler could be found for link handler key record:tt_news:821.

06.11.2015
partager sur facebook partager sur twitter envoyer à un ami Imprimer Plus