L'interview du mois : Marie-Dominique Charbonnier, responsable du MI[X]

Le «MI[X]», c’est la Maison Intercommunale des Cultures et des Sciences qui a ouvert ses portes au public, à Mourenx, le 1er février 2016. Tout un symbole pour décrire la diversité de l’offre culturelle du centre et la mixité sociale et générationnelle des publics qu’il accueille. Le MI[X] regroupe 8 structures : la médiathèque, la cyberbase, le Centre de Culture Scientifique Technique et Industrielle des Pays de l’Adour (CCSTI Lacq-Odyssée), la galerie d’art contemporain, la compagnie «Théâtre les Pieds dans l’eau», le cinéma «Ciné M», le Bistrot M et le futur Musée d’art modeste d’Hervé Di Rosa. Ce vaste espace de 4000 m2 a été conçu à l'échelle de de la communauté de communes de Lacq-Orthez et de ses 55 000 habitants. Marie-Dominique Charbonnier, responsable du MI[X] et de la médiathèque nous en parle.

 

Quel est le projet porté par le centre ?

L’idée était de rassembler des équipements culturels, artistiques et scientifiques et d’impulser une véritable synergie entre les structures communales, intercommunales et associatives. Nous voulons organiser des événements communs qui s’adressent à un large public. C’est un lieu d’accès à la culture et au savoir, mais aussi un espace propice à la détente et au développement personnel. C’est un lieu de ressources pour se former, s’épanouir et s’intégrer socialement.

Comment se traduit la collaboration entre les acteurs ?

Les structures viennent se greffer aux projets en cours en l’enrichissant de leurs propositions. Ainsi, en parallèle de l’exposition «Lumières sur la lune» organisée par le CCSTI Lacq-Odyssée, le cinéma a projeté le film «Moonwalk» et la médiathèque a proposé une exposition des photos des missions Apollo. A l’avenir, nous envisageons de bâtir davantage de projets communs. L’inauguration du MI[X] sera un événement complet qui associera tous les acteurs.

 

De quelle manière la culture portée par le centre se diffuse sur l’ensemble du territoire ?

Le MI[X] est à la fois lieu d’accueil et de diffusion de la culture. La plupart des structures fonctionnent en réseau : la médiathèque est la tête d’un réseau de 23 bibliothèques publiques sur la CCLO pour lesquelles elle élabore une programmation d’animations tout au long de l’année ; la Cyber fonctionne en réseau avec la cyber-base d’Orthez et propose des cyber mobiles ; la galerie d’art travaille avec le centre Image/Imatge d’Orthez ; le CCSTI travaille en partenariat avec d’autres CCSTI en France. La Cie de théâtre, à travers ses ateliers et son festival de théâtre, fait de la diffusion culturelle qui rayonne sur le territoire. Par ailleurs, l’ensemble des structures accueillent régulièrement les scolaires ou les crèches du territoire.

 

3 mois après l’ouverture, qui fréquente le centre ?

Toutes les générations se rendent au Mi[x]. Des tout-petits aux plus âgés, qu’ils viennent en famille ou en solitaire, tous les publics se retrouvent au Mi[x]. Les ados particulièrement ont investi les lieux : le hall où ils se retrouvent en attendant les séances de ciné, la médiathèque où ils viennent se détendre entre les cours et travailler au calme. 42% des inscrits sont Mourenxois, 52% sont des habitants de la CCLO et 6% viennent de l’extérieur (Pau, Côte Basque…). Partis de 1600 lecteurs, nous avons enregistré 1850 inscriptions supplémentaires et en février, la Cyber a doublé sa fréquentation et triplé ses inscriptions. La part des jeunes 12-18 ans a nettement augmenté. La Galerie elle aussi a vu sa fréquentation augmenter très fortement, ainsi que le cinéma.

 

Programme complet des animations proposées à l'occasion de l'inauguration du 28 mai : Téléchargez  (421 Ko) pdf ou  Lien externe Visionnez

 Lien externe www.le-mix.fr

18.05.2016
partager sur facebook partager sur twitter envoyer à un ami Imprimer Plus