La CCLO passe au zéro-phyto

Depuis le 1er janvier 2017, les utilisateurs professionnels (collectivités et entreprises) ont interdiction d’utiliser des produits phytosanitaires pour l’entretien et le désherbage de la voirie et les espaces verts accessibles et ouverts au public*.

L’application de la loi Labbé** implique une nouvelle organisation et l’instauration de nouvelles pratiques chez les agents de la communauté de communes en charge de l’entretien de l’espace public. Un plan de désherbage est en cours de réalisation pour l’ensemble du territoire de la CCLO.

Les modifications sur les espaces publics seront visibles à partir du second trimestre 2017 : c’est-à-dire un peu plus d’herbe et/ou un peu plus haute, ici et là. Il ne s’agira pas d’un abandon de ces espaces mais d’entretenir un environnement sans produits phytosanitaires, plus « propre » et plus « sain », moins dangereux pour tous.

Avec la mise en place du plan de désherbage, l’herbe sera désormais plus présente sur le territoire et il faudra l’accepter.
D’autant qu’à partir du 1er janvier 2019, ce sont les jardiniers amateurs (les particuliers donc) qui seront concernés par la loi « zéro-phyto ».

Aussi, mieux vaut s’impliquer, dès aujourd’hui, dans la démarche. Plusieurs solutions simples existent déjà : balayer devant chez soi, pratiquer un désherbage manuel ou à l’eau chaude sans produits chimiques, fleurir son pied de mur, pailler ses massifs et son potager, etc.

  

*Hors cimetières et terrains de sport.

** Loi Labbé de février 2014, modifiée par la Loi de 2015 relative à la transition énergétique pour la croissance verte.

02.02.2017
partager sur facebook partager sur twitter envoyer à un ami Imprimer Plus