Le MI[X] va changer le quotidien des usagers

Le nouveau centre culturel intercommunal ouvrira ses portes au public, à Mourenx, le 1er février prochain. A quelques jours de son ouverture, nous avons souhaité réaliser une interview croisée des représentants de certaines des structures qui feront partie de ce bel ensemble.

Tous s’accordent sur le fait que « ça va changer le quotidien des usagers ! » Changer oui mais comment ?

Pour Hubert Dessinet, responsable du Réseau Cyber-bases, le fait de bénéficier d’espaces séparés va permettre d’accueillir le public en même temps que les ateliers débutants. « Les visiteurs auront désormais accès non pas à 8 ordinateurs mais à 16 ! 3 d’entre eux seront dédiés à l’autoformation et permettront aux personnes de profiter d’un environnement calme et d’un poste de travail pour se former. Nous proposerons des conférences-débats sur le numérique et nous travaillerons avec les autres structures présentes pour offrir aux usagers une offre de services étendue.»

Pour Anne Saouter, responsable de Lacq-Odyssée, la grande nouveauté va être de bénéficier de suffisamment de place pour exposer et organiser des ateliers scientifiques pour les scolaires. C’est aussi le cas du cinéma qui passe d’une salle de 186 sièges à 2 salles de 150 et 80 sièges.

Pour Marie-Dominique Charbonnier, responsable du MI[X] et de la médiathèque, le déménagement pourrait se conter... en chiffres ! « La médiathèque, c’est 1 500 cartons de livres, 6000 DVD avec la création d’un fonds spécifiquement dédié, 6000 CD, 42 000 ouvrages, 130 revues, 36 heures d’ouverture (23 heures précédemment à la bibliothèque de Mourenx), 16 personnes pour accueillir et conseiller le public ». Et c’est bien sûr plus d’espace pour travailler, s’isoler, lire et écouter de la musique. Et ce de différentes façons : avec casque à partir d’un poste d’écoute, sans casque lové dans une « sonic chair » ou encore perché dans une cabane. Autre nouveauté : les ordinateurs pour consulter le catalogue de la médiathèque et les ressources numériques disponibles.

« Unir nos forces pour mieux vous servir »

La présence sur un même lieu de 8 structures culturelles locales permet de proposer aux usagers de nouveaux services. Des exemples ? En voici.
Lors de la fête du cinéma, la médiathèque pourra proposer un quizz pour tester ses connaissances cinématographiques. La Cyber pourra également former au logiciel de dessin vectoriel les artistes en herbe souhaitant utiliser l’imprimante 3D du FabLab de Lacq Odyssée. Et puis, comme le répète Hubert Dessinet : « Du fait de l’attractivité du lieu et de l’amplitude horaire, nous allons attirer plus d’adolescents

Autre animation culturelle, un café des sciences. Celui-ci pourra être organisé par Lacq-Odyssée en partenariat avec la médiathèque et la brasserie. L’association scientifique pourra aussi intervenir à l’issue d’un film programmé dans une des salles de cinéma lors de ciné-débat. Sans oublier la galerie d’art et la compagnie de théâtre qui participeront à ces animations communes.

 

En savoir plus sur le MI[X]

26.01.2016
partager sur facebook partager sur twitter envoyer à un ami Imprimer Plus