Le vin de Jurançon : un enjeu de territoire

colloque du Jurançon

Le 12 décembre 2013, ils étaient 120 à répondre présents au colloque dont le thème était «le vin de Jurançon, un enjeu de territoire». Celui-ci était organisé à Mourenx par la Communauté de communes de Lacq, en concertation avec les 5 intercommunalités de l’appellation (Pau, Oloron, Miey de Béarn, Gave et coteaux, Pays de Nay), le conseil général, la CCI et la CCI international, l’INAO, France Agrimer, les offices du tourisme, la chambre d’agriculture et les professionnels de la filière.

Le colloque se voulait un point d’étape important entre ce qui a déjà été réalisé et les actions futures mises en oeuvre par la CCL.  Ces actions témoignent de la volonté des élus d’accompagner le développement de la filière du vin de Jurançon sur l’ensemble de l’AOC. Pour mettre en place une politique publique d’aide à la filière économique de la viticulture, il fallait mieux la connaitre. C’est l’objectif des diverses études qui ont été réalisées tout au long de l’année dans le cadre de l’observatoire du Jurançon.

Les études ont nécessité la participation des vignerons indépendants et de certains viticulteurs. Ces derniers ont souhaité que cet outil couvre l’ensemble de l’AOC. Aujourd’hui, des actions sont en cours d’élaboration avec l’ensemble des partenaires publics autour de l’œnotourisme. L’aide publique au renforcement et au développement de la filière Jurançon mérite une attention accrue des acteurs publics. L’ambition de la CCL est d’y contribuer d’où sa volonté de réunir les viticulteurs, les acteurs du tourisme et les élus, ce 12 décembre.

La journée a permis notamment aux acteurs de la filière de discuter en profondeur de plusieurs sujets tels que l’évolution du rôle de l’ODG (Organisme de Défense et de Gestion) ou encore de la place de l’IVSO (Interprofession.

L’idée de voir l’ODG  devenir un véritable instrument de promotion de l’ensemble du vignoble a été clairement abordée. Face à une forte concurrence nationale et internationale, une collaboration est d’autant plus importante pour défendre les atouts du vignoble du Jurançon. Par ailleurs, il a été rappelé par plusieurs intervenants que l’adhésion de l’ODG à l’IVSO était indispensable pour profiter d’un réseau national très important et d’un outil de promotion des petits vignobles du Sud Ouest en plein développement.

11.12.2013
partager sur facebook partager sur twitter envoyer à un ami Imprimer Plus