L'interview du mois : Philippe Pichot et Valérie Despagnet, architectes

Au terme de 15 mois de travaux de rénovation, la place François Mitterrand de Mourenx a été rendue aux piétons en septembre dernier. Ce chantier a été conduit parallèlement à la construction du centre culturel ; les architectes Philippe Pichot (Pau) et Valérie Despagnet (Sauvagnon) ont ainsi travaillé sur une vision élargie du site à son environnement, remodelant cette partie de la ville. Rencontre avec les deux concepteurs du projet -  déjà associés sur les projets de l’hôtel de ville et de la crèche – pour une visite guidée de la place.

 

Comment avez-vous réussi à intégrer les contraintes architecturales du centre culturel à celles de la place François Mitterrand ?

Les contraintes étaient celles de l’architecte du centre culturel. Par exemple, au départ, il nous a fallu creuser pour abaisser l’ancienne place. Notre projet a dû ensuite s’adapter à la morphologie du centre culturel. Par contre, le fait d’avoir déjà rénové la mairie de Mourenx et créé un axe qui la traversait nous a permis de mieux l’appréhender. C’était en quelque sorte le prolongement de ce qui avait été réalisé. Nous avons travaillé sur les 2 niveaux : une partie haute et une partie basse.

Pouvez-vous nous parler des différents espaces qui constituent cette nouvelle place ?

Nous avons pensé deux traitements : une place haute et une place basse. Sur la première, nous avons souhaité retrouver l’esprit de l’ancienne place en conservant les platanes tels qu’ils étaient car les gens les appréciaient. Il s’agit ici d’un espace détente. Nous voulions aussi retrouver ce qui constituait un point fort de la place d’origine : un point d’eau d’une profondeur de 20 centimètres pour que les gens puissent profiter de sa fraîcheur ou même faire du modélisme.
La partie basse fait la jonction avec le centre culturel. Du talus enherbé, ils auront une vue imprenable sur la façade du CCM ; les barrettes de lumières colorées du sol de la place y créeront une belle animation lumineuse. Enfin, il y a là tout un espace bas qui servira pour les marchés et manifestations diverses.

 

Comment ces espaces sont-ils reliés entre eux ?

Pour relier les deux niveaux et permettre aux personnes à mobilité réduite d’y accéder sans difficulté, nous avons installé un ascenseur à côté de la mairie. On rejoint, de l’ascenseur, la passerelle qui amène au square des arts sur lequel vont s’organiser des manifestations telles que des expositions de sculptures. C’est un projet global de circulation piétonne très intéressant qui permet de faire le lien avec la place Pierre et Marie Curie. L’idée de la place est plus un cheminement qu’un espace figé. Il s’y passe plein de choses. Il y a de l’eau, des arbres et de la lumière pour illuminer le tout.

 

 Les autres interviews

04.11.2015
partager sur facebook partager sur twitter envoyer à un ami Imprimer Plus