Mobilacq continue avec ses nouvelles règles de sécurité sanitaire à bord.

Maintenu durant toute la période de confinement pour permettre aux plus isolés d'entre vous d’effectuer leurs déplacements de première nécessité, le service de transport à la demande Mobilacq continue, avec ses nouvelles règles de sécurité sanitaire à bord.

 

Suite au décret n° 2020-759 du 21 juin 2020 précisant les dispositions en vigueur dans les transports publics, la communauté de communes de Lacq-Orthez et la région Nouvelle-Aquitaine, responsables de Mobilacq, ont modifié son fonctionnement en concertation avec le prestataire BPV.

Déjà instauré pendant le confinement, un protocole est prolongé, avec quelques ajustements, pour assurer votre sécurité et celle des chauffeurs face au Coronavirus.

  • Le paiement du titre de transport doit être réalisé avec l'appoint. 
  • De même, les conducteurs ne pouvant pas vous aider physiquement, seules les personnes autonomes peuvent utiliser le service.
  • Le respect de la distanciation physique d'au moins un mètre entre deux personnes est de rigueur. 
  • A bord, le port du masque est obligatoire pour tous dès 11 ans, conformément au décret.
  • Mise à disposition de gel hydroalcoolique, désinfection régulière des bus et respect des gestes barrières complètent le protocole.

En dehors de ces mesures, le fonctionnement du service reste le même, sur réservation au 0 800 730 146. Le jour du trajet, un mini-bus vient vous chercher dans l’un des 231 points de prise en charge répartis sur le territoire, pour vous déposer à l’un des 41 points de destination de votre choix. Enfin, comme inscrit de longue date dans le règlement d’utilisation, il est rappelé que vous ne pouvez pas transporter plus d’un sac de course. Les conducteurs ne pouvant pas vous aider au chargement, il est important de respecter cette consigne.

Du 16 mars au 9 mai, 162 usagers et 295 trajets ont été enregistrés. Les utilisateurs étaient principalement des personnes âgées, pour qui Mobilacq représentait la seule solution pour effectuer des courses alimentaires. Désormais, tous les motifs habituels de déplacement sont à nouveau autorisés, dans la limite de 20 trajets par mois.

23.06.2020