La CCLO a souhaité partir à la rencontre d’une jeune entrepreneuse récemment installée au sein de son réseau de pépinières d’entreprises.
Entrevue avec Mélissa GEFFARD qui vient d’implanter sa jeune société de création digitale Inovesign
, à Artix.

 

Saumur, Bordeaux, Paris, La Réunion, comment décide-t-on d’implanter son entreprise à Artix ?

Ma famille est originaire de l’île de La Réunion mais j’ai vécu une grande partie de ma vie avec elle à Saumur, en Maine-et-Loire.
Je suis partie ensuite faire mes études supérieures à Bordeaux où mon parcours n’a pas été linéaire mais très enrichissant. Licenciée en langue étrangère appliquée (espagnol), j’ai bifurqué vers un master commerce international et management en école de commerce qui m’a amenée à réaliser des stages dans de grandes entreprises telles que Sanofi, Aventis ou encore Coca Cola. Cette formation m’a permis non seulement de maitriser l’espagnol et l’anglais - notamment au terme d’une année de césure en Australie - mais aussi les techniques de vente.
Quant à ma carrière professionnelle, je l’ai débutée dans une startup à Paris dans laquelle j’ai pu évoluer rapidement en travaillant pour des enseignes prestigieuses qui me confiaient leurs actions de communication.
J’ai ensuite voulu quitter Paris pour la province non seulement pour la qualité de vie mais aussi car sur Paris, dans mon domaine, il est difficile de percer en lançant sa propre entreprise.
Après, tout s’est très vite enchainé, mon conjoint a trouvé un emploi sur Pau et un prestataire avec lequel je travaillais sur Lescar m’a proposé de reprendre son portefeuille clients.

 

Vous venez de vous installer à la pépinière d’Artix mais vous travaillez depuis longtemps sur votre projet, est-ce exact ?

Oui, j’ai commencé à monter mon entreprise fin 2016. J’ai fait du conseil créatif puis pendant un an et demi j’ai développé mon offre et me suis professionnalisée.
Aujourd’hui, je travaille avec une trentaine de clients essentiellement sur Artix, Monein et Lacq. Mon offre digitale concerne aussi bien l’hébergement, le référencement, la création et l’animation de sites internet et de réseaux sociaux. Mon agence a une double vocation : l’innovation avec l’agence de communication et la conception de produits sur mesure. En plus de mon esprit créatif, je pense que ma force est d’avoir suivi un cursus commercial qui me permet de conseiller les clients sur la beauté du visuel tout en tenant compte de la plus-value que mon produit apportera à leur chiffre d’affaires.

 

Travaillez-vous uniquement pour les Béarnais ?

Certes, mes clients pour la partie communication digitale se trouvent sur le territoire mais pour la conception de produits sur mesure, je commence à m’exporter. J’ai créé et vais réaliser pour le Burj Khalifa, à Dubaï, un nouveau concept de représentation miniature du fameux gratte-ciel devenu la plus haute structure humaine jamais construite dans le monde. J’ai mis deux ans pour trouver un partenaire local qui prévoit, face à l’engouement suscité, de m’aider à développer ma clientèle sur tout le Moyen Orient et l’Afrique.
Je travaille aussi sur la conception d’accessoires touristiques pour le Louvre et suis en contact avec la chaîne d’hôtels Hilton pour la création de cadeaux d’affaires personnalisés.
Même si aujourd’hui je fais produire mes accessoires en Chine, je vise la qualité. Mon fournisseur actuel est accrédité par Disney et est audité sur l’aspect social et environnemental. Toutefois, le développement durable me tient à cœur et j’étudie la possibilité de produire plus près et sur des matières durables.
Je souhaite certes développer mon activité à l’international mais je pense aussi que le Béarn a de nombreux atouts qui mériteraient d’être mis en valeur. Je souhaiterais donc associer la technologie à l’image de la région, travailler aussi bien pour les agences de communication évènementielle que pour les entreprises, les banques, les offices de tourisme, les comités d’entreprises. Offrir à ses clients ou son personnel un objet personnalisé, mettant en valeur son savoir-faire, c’est bénéfique pour tous.

 

Quels avantages trouvez-vous à être installée dans cette pépinière ?

Déjà, ne pas se sentir isolée chez soi. Ensuite, profiter d’une émulation d’entrepreneurs dynamiques, développer mon réseau. La 1ère semaine que je suis arrivée ici, un collègue m’a mis en relation avec un de ses contacts. Faisant partie du groupe BNI (groupement d’entrepreneurs), je suis située également juste à côté pour participer aux réunions et échanger avec les autres entreprises. Enfin, la CCLO m’a accompagnée et suivi dans mon projet quant à sa mise en marche. Elle m’a par exemple renseignée sur les démarches administratives, les contrats, l’embauche, le prévisionnel annuel, etc. Et qui sait ? Vu le démarrage de mon activité, il est grandement possible que j’ai besoin un de ces jours de tous ces précieux conseils.

 

Contact : Mélissa GEFFARD - 06.25.22.05.32 – melissa.geffardinovesign.comwww.inovesign.com (site en cours de construction)

05.03.2020