Suite au lancement de l’opération Ma Boutique à l’Essai®, le 15 juin 2018, la communauté de communes de Lacq-Orthez a le plaisir de voir s’installer la 1ère boutique du genre, rue piétonne, à Orthez. Elle ouvrira ses portes lundi 19 novembre

Au départ de l’aventure, début 2018, la CCLO avait rejoint la Fédération Nationale des Boutiques à l’Essai afin de lutter contre la désertification et la dévitalisation des centres-villes. Elle a ainsi lancé l’opération sur les communes de Mourenx et Orthez.
Pour les communes, ce dispositif présente le double avantage de faire revivre une cellule commerciale tout en maîtrisant le choix de l’activité. Pour le porteur de projet qui est choisi suite à l’appel d’offre, c’est l’assurance de tester son activité sans risque, tout en étant accompagné par des professionnels du secteur à partir du montage du projet, pendant l’activité et au terme du bail dérogatoire. Le rôle de la Fédération Nationale est d’accompagner les collectivités et leurs partenaires dans le montage des dossiers, de former les intervenants sur le terrain et de jouer le rôle de médiateur entre les propriétaires de locaux et la collectivité. Enfin, elle apporte son expertise juridique et comptable et permet des échanges d’expérience.

Dans le cas de cette nouvelle boutique de prêt à porter féminin, le bail a été négocié à une année renouvelable et le loyer a pu être divisé par 2 sur la période dérogatoire, ce qui a permis son installation. 
Même si un projet est sorti du lot, d’autres projets ont émergé. Un d’entre eux s’est installé rue de l’Horloge et un autre est en cours d’installation dans la même rue. Pour le reste des projets, ils sont toujours en accompagnement avec les partenaires institutionnels pour un repositionnement sur un autre local si la fiabilité de leur projet est avérée.

L’opération est également une réussite dans les échanges qu’elle a initiés entre les institutions et les bailleurs privés. En effet, elle a permis d’engager le dialogue sur la question des loyers, parfois trop difficile à surmonter pour un porteur de projet. Il a fallu réajuster le montant des loyers pour faciliter l’installation des nouveaux créateurs.
De plus, en s’inspirant de cette opération d’autres propriétaires, notamment de la rue de l’Horloge, ont proposé également des baux de 12 mois renouvelables aulieu des 3/6/9 traditionnels. 

En savoir plus sur l’opération « Ma boutique à l’essai »

14.11.2018