Mairie

86, rue principale
64150 Lagor
Tel : 05 59 60 22 79 - Fax : 05 59 71 69 50

www.lagor.fr

Horaires

Le lundi de 14h à 18h, les mardi, mercredi, jeudi et vendredi de 9h à 12h et de 14h à 18h et le samedi de 9h à 12h.

Maire :

Jean-Pierre DUBREUIL (13 ème Vice-président délégué aux risques technologiques et naturels, à l'enseignement supérieur et au Pays

Le conseil municipal :

Adjoint :

  • Franck ROLLAND

Conseillers municipaux :

  • Nicole TURRA
  • Christine THIBAULT
  • Hervé  LAUILHE
  • Marlène LE DIEU DE VILLE
  • Denise BRETGE
  • José CHERQUI
  • Dany PEYNOT
  • Christophe LAGARDERE
  • Robert ARCAS
  • Estelle MARRIMPOEY-CADET
  • Xavier BAUDRY
  • Agnès DESCLAUX
  • Jean-Marc MAYSONNAVE

 

 

 

Population : 1241

Ce que l'on désigne comme le quartier du château était sans doute le premier centre de vie du village, à proximité du gave de Pau. Sur le dernier coteau prés de Vielleségure, passait la route ancienne, allant d'Orthez à Oloron. Certains points en hauteur de la colline, "la Casterasse", le turon de "Moncaubeig", seront aussi des endroits de refuge, au début pour les bergers.

Ensuite des maisons vont se construire en bordure de route, car la construction du monastère de Sauvelade, sera un gage de sécurité.

Lagor est une terre dépendant directement du Vicomte de Béarn. Au IXème siècle, le village de Lagor était entouré de fortifications. Derrière les murailles, le village était construit autour de la rue principale (actuelle) qui, à l'époque, était fermée par deux pont-levis. A partir de l'année 1010, de nombreuses guerres opposeront la Vicomté de Dax à celle de Béarn. Le village de Lagor était à la limite, ainsi que Castetis (qui veut dire dernier château). Ces luttes dureront jusqu'en 1194, date à laquelle la région de Salies et d'Orthez sera annexée au Béarn. En 1390, Gaston Phébus fait restaurer la palissade, ainsi que les deux pont-levis des portails fortifiés. Les deux mottes féodales renforçant les portails, ainsi que le fossé seront vendus entre 1580 et 1600. Construite vers 1328, la mairie et la halle seront détruites vers 1484, date à laquelle le bourg sera ravagé par un incendie.

En 1630 la commune de Lagor a des dettes importantes, sa mairie est saisie et vendue. Jusqu'en 1668, elle est le temple des protestants de Lagor. En 1684 la commune rachète ce bâtiment, qui en 1685 sera détruit sur ordre de l'intendant du Roi. Alors, contre le clocher de l'église, est construit un bâtiment qui servira de mairie et de salle d'école. La mairie actuelle sera construite en 1842 sur l'emplacement de la halle et de la mairie détruites en 1685. L'église de Lagor, construite au début du 14ème siècle, était dédiée à Saint-Blaise. Après 1620, elle aura comme patron Saint-Michel.

La période de l'industrialisation à partir de 1860 et la destruction de la vigne par le phylloxéra, entraîneront d'importants départs des campagnes vers les villes et feront baisser le nombre d'habitants de la commune à 1148 en l'année 1881. Ce mouvement sera amplifié par les pertes importantes de la guerre de 1914 à 1918 et ramènera la population à 735 habitants vers 1950. L'exploitation du gisement de gaz de Lacq et l'apport important de nouvelles familles, suite à la construction des "cités de Lagor", permettent aujourd'hui de compter 1315 habitants, résidant sur le village de Lagor.