Une de nos contributions les plus originales a été la construction de la plateforme technologique Chemstart’up avec des industriels, les collectivités territoriales et le GIP Chemparc. Elle accueillera cette année 40 chercheurs privés et publics répartis dans 5 sociétés.

Nous concevons donc le rôle de la CCLO comme un assemblier, un catalyseur de volonté pour donner de l’efficacité à l’économie locale avec comme finalité l’emploi. La mise en relation de sociétés qui développent des programmes de recherche sur notre territoire, en associant les prestataires de services, avec les laboratoires de l’UPPA et l’apport d’aides publiques couplées à des politiques économiques sont des enjeux majeurs pour le développement productif.
Nos thèmes prioritaires pour la recherche, en concertation avec la Région Aquitaine, se portent vers la chimie, l’énergie et les matériaux. Ils se déclinent plus précisément dans les secteurs de la thiochimie, des polymères, de la chimie verte, du stockage et de la conversion d’énergie, des matériaux et de la pharmacie. Ont encore été ciblés des thèmes de recherches autour de l’économie/gestion (dont l’économie circulaire), l’aménagement du territoire et le patrimoine.